EXCELLENTE ANNÉE 2017

Le Président Philippe ENJOLRAS,les Membres du Bureau, les Élus ainsi que l’ensemble des collaborateurs de la CCI de l’Oise, vous souhaitent UNE EXCELLENTE ANNÉE 2017 !

  • Générer en PDF
  • Suggérer

Discours de Philippe Enjolras, Président à l'occasion de la cérémonie des voux 2017 de la CCI de l'Oise
 
« Je tiens tout d'abord à vous souhaiter la bienvenue en ce lieu, siège de la CCI Territoriale de l'Oise, et à vous remercier d'avoir répondu favorablement à notre invitation pour ces voux 2017 qui ont un sens tout particulier pour nous.
Ils sont en effet les derniers mais sont également les premiers, en plus d'être ceux de toutes les craintes, et en même temps de tous les espoirs.
 
Point n'est besoin d'être un grand initié pour savoir que notre établissement a fait l'acquisition de locaux ayant abrité le Crédit Agricole Brie Picardie à Beauvais, et dans lesquels notre déménagement est prévu fin mars de cette année.
 
Ce changement devra nous permettre de travailler mieux, dans de meilleures conditions, et sur des dossiers ou projets en plus grand nombre.
 
Amphithéâtre de plus de 200 places, nombreuses salles de réunion, locaux de formation, pépinières d'entreprises, restaurant d'application, autant d'outils dont nous ne disposions pas, sans parler du confort de travail pour les permanents de la Chambre, dont j'espère qu'ils apprécieront le changement, et s'approprieront rapidement ce nouveau lieu.
 
Ces voux seront donc les derniers dans cet Hôtel Consulaire du Pont de Paris.
 
Ce sont aussi les premiers, sous les auspices de notre nouvelle CCI Régionale, celle des Hauts de France, présidée par notre ami Philippe HOURDAIN qui nous fait le grand plaisir d'être présent à nos voux pour la deuxième année consécutive.
 
Nous devrons, lors de cette première année, puis des suivantes, réussir la construction, le fonctionnement, et l'excellence de cette nouvelle Chambre. Il faudra pour cela, outre une volonté affirmée, trouver un modus vivendi psychologiquement viable, et juridiquement conforme, pour que cohabitent fructueusement les Chambres locales et les territoriales, afin que toutes les entreprises du territoire des Hauts de France trouvent un service renforcé de la part de nos établissements consulaires, et ce, quel que soit le type de prestation.
 
Nos Chambres, qu'elles soient territoriales ou régionale, doivent se positionner de manière à être les interlocuteurs et partenaires privilégiés et incontournables du Conseil Régional pour tout ce qui concerne le développement économique.
 
Point n'est besoin d'être grand clerc pour s'apercevoir que le niveau idéal pour appréhender avec pertinence le développement économique et l'exploitation optimale d'un territoire, est celui du département, outre celui de la Région elle-même.
 
L'hyper métropolisation, ou l'hyper agglomérisation, veuillez me pardonner ces néologismes, relèvent de l'artifice, et ne pourront, dans le meilleur des cas, qu'isoler et délaisser encore davantage des territoires qui le sont déjà, notamment les territoires ruraux.
 
C'est pour cela que je souhaite, que je nous souhaite, que 2017 nous positionne comme les interlocuteurs incontournables de la Région, et ce, quel que soit le champ de réflexion et d'action dans la compétence des Chambres de commerce et d'industrie territoriales.
 
J'espère également, mais sur ce plan je n'ai guère de crainte, que la CCI de l'Oise travaillera de la manière la plus efficace avec et au sein de la CCIR des Hauts de France, et ce tant au niveau des élus qu'à celui des services.
 
Avant même la création juridique de cette grande Chambre Régionale, nous avions, avec Philippe HOURDAIN, commencé à travailler ensemble sur le portuaire, fluvial maritime, de commerce et de plaisance, pour aboutir au projet de création de cette association encore dénommée à ce jour « Des ports des Hauts de France » ; de même nous avions commencé à réfléchir ensemble sur un projet commun concernant l'aéroportuaire, réflexion qui s'impose, encore davantage désormais, dans une région comptant deux Aéroports importants, à LILLE et à BEAUVAIS, et dont il conviendrait peut-être d'imaginer ensemble comment en optimiser l'impact sur notre développement économique et celui de nos entreprises.
 
 
Depuis quelques mois également nous travaillons ensemble sur le projet de SRADDET (Schéma Régional d'Aménagement de Développement Durable et d'Egalité des Territoires), document prescriptif dont l'importance pour le développement (ou le non développement) de notre Région sera impactant.
 
La mobilisation des consulaires et autres représentants du monde économique est primordiale, même si les délais fort courts restant pour l'élaboration du document final peuvent engendrer quelques craintes.
 
Nous aurons également très certainement à travailler de concert sur des sujets qui seront des axes majeurs de la prochaine mandature, comme le numérique ou la méthanisation, outre tous ceux habituellement traités par notre établissement.
 
Je souhaite également que dès 2017 nous puissions amplifier notre action avec les autres Chambres au sein de l'Interconsulaire, et que notamment nous arrivions à faire comprendre à nos élus « politiques », qu'en matière de création d'entreprises, les seuls interlocuteurs devraient être les CCI et les Chambres de Métiers et de l'Artisanat, à l'exclusion de tous autres organismes.
 
La création d'entreprise fait partie de l'ADN des Chambres consulaires, la qualité de leurs prestations également.
 
Nous devons également, et encore davantage que par le passé, travailler main dans la main avec les différentes collectivités de notre département.
 
Alors même que certaines ont perdu une partie de leurs compétences, et que d'autres en ont gagné, les Chambres de commerce et d'industrie ont conservé les leurs, au premier rang desquelles le développement économique. Pour l'Oise cette compétence s'appuie sur 140 collaborateurs, aux spécialités diverses, mais s'inscrivant tous dans cette optique de favoriser le développement de l'activité de nos entreprises, et favoriser l'implantation de nouveaux établissements sur notre territoire, et non simplement sur une partie de celui-ci.
 
C'est pour cela que notre CCI va, encore davantage que dans la précédente mandature, ouvrer pour faire connaître, et même « vendre », hors de notre département, et jusqu'à l'étranger, l'attractivité de notre territoire, de tout notre territoire.
 
Mais 2017 sera aussi une année avec des échéances électorales, et non des moindres. Je fais le vou, fortement le vou, que l'issue de celles-ci nous permette d'éviter le pire, et que notre pays puisse continuer de prospérer dans un espace démocratique et républicain.
 
Je fais également bien évidemment le vou que ce qui semble être les signes d'un début de reprise économique dans notre pays s'amplifient, et que nous puissions renouer avec la croissance, les marges normales pour nos entreprises, la compétitivité pour elles, et par là même une baisse importante du nombre de demandeurs d'emploi.
 
Je souhaite également rendre hommage et remercier les forces de police, de gendarmerie, l'armée et les services de l'Etat, pour leur efficacité et leur dévouement dans l'accomplissement de leur mission dans ces périodes si complexes et si troublées, dont malheureusement il est presque certain qu'elles vont perdurer.
 
Pour terminer, à vous tous, à vos familles, à vos amis, je souhaite une année 2017 faite de davantage de bonheur, de moins de soucis, et vierge de tout malheur.
 
Merci. »
Philippe Enjolras