VapOte Bar

Un concept unique et convivial pour les vapoteurs !

  • Générer en PDF
  • Suggérer

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre activité ?

Séverine Verza, je suis présidente de la société VB Distribution plus connue sous le nom commercial « VapOte bar ». Je vends des vaporisateurs électroniques personnels et E-liquides de production française aux extraits naturels de fruits. Plus qu’un magasin, c’est un endroit convivial où les clients peuvent vapoter tout en buvant un café, un thé et pourquoi pas des jus de fruits frais par la suite. Je propose des ateliers autour de la vape comme l’atelier Dégustations Nouvelles Saveurs, l’atelier Témoignages et Partage, l’atelier Apéro Vape et l’atelier Créer son Cocktail.

Quel a été votre parcours jusqu’à votre projet de création ?

J’ai toujours travaillé dans le commerce : habillement, bijouterie et esthétique. Après 8 ans en tant que gérante dans une entreprise d’esthétique à Beauvais, j’ai été licenciée économique. C’est à cette période que je suis devenue consommatrice convaincue de la vape. J’envisageais d’entreprendre mais je voulais approfondir mes connaissances afin de réussir ce projet. Je me suis alors informée sur le marché, les chiffres et formée sur les produits.

Quel a été l’élément déclencheur qui vous a donné l’envie de créer?

J’étais fumeuse depuis 26 longues années. Jamais je n’aurai pensé arrêter de fumer jusqu’à ce que je découvre la cigarette électronique.

J’ai très vite adhéré à la méthode, je conservais mes anciennes habitudes, mon taux de nicotine, la gestuelle, …. Convaincue par ce produit, je l’ai recommandé à une fumeuse qui intéressée m’a demandé où se situait ma boutique. Je lui ai répondu que je n’en avais pas et je l’ai orientée vers un magasin aujourd’hui concurrent. Je me suis alors dit « Mais pourquoi pas moi ? ». J’ai ensuite consulté les forums, grossistes, les sondages et une multitude d’entreprises et d’organismes. C’est décidé, ce sera la vapologie !

Quelles ont été les démarches pour construire votre projet ?

Ma reconversion sonnait comme une évidence, le marché étant nouveau, j’ai dû aller à la recherche d’informations sur internet et directement dans les boutiques existantes. J’ai suivi un stage dans une boutique pour avoir connaissances des demandes des consommateurs. Petit à petit, j’ai construit mon business plan avec l’aide notamment de la CCI. J’ai également suivi une formation Expert en Vapologie à Lyon.

Quel accompagnement avez-vous suivi avec la CCI ? Que vous a-t-il apporté ?

J’ai pu réaliser, avec ma conseillère, un bilan entrepreneurial qui m’a permis d’identifier les atouts et faiblesses de mon projet mais surtout les démarches restant à entreprendre. La CCI m’a alors proposé de participer à de nombreux ateliers animés par des experts sur différentes thématiques telles que « La responsabilité du dirigeant », « La protection sociale du chef d’entreprise » et « Le montage financier ».

Quels moyens avez-vous utilisé pour vous faire connaître ?

J’ai utilisé de différents moyens afin de me faire connaître. Tout d’abord, j’ai créé une page Facebook que j’alimente régulièrement. J’apparais également une fois par mois dans le journal « Envies Locales », distribué dans 35 000 boites aux lettres de l’Agglomération du Beauvaisis. Le Courrier Picard m’a rédigé un bel article récemment. Enfin, j’ai fait réaliser des plaquettes expliquant le concept accompagné des tarifs. Ma meilleure communication reste le bouche à oreilles.

Quelles ont été les éventuelles difficultés rencontrées ?

Les difficultés sont inestimables au début du projet, on commence à les comprendre au montage du dossier. Les démarches administratives (statuts, offre de prêt, Greffe du tribunal de Commerce,…) sont très importantes et longues. J’ai dû réaliser ces démarches au mois de mai, les jours fériés et les ponts ont considérablement ralenti mon avancée et ont entraîné le décalage de mon ouverture de 15 jours.

Et les conseils que vous pourriez donner aux porteurs d'un projet en création ?

Je leur conseillerai de croire en leur projet, d’être soutenu par leur famille et surtout de se faire accompagner tout au long du projet pour en valider chaque étape.

Quel est le jour qui a le plus compté dans votre parcours ?

Le jour où j’ai signé le bail commercial fût pour moi le jour qui a le plus compté dans mon parcours car je pouvais enfin me projeter dans un espace que j’allais créer à mon image !

Le saviez-vous ?

VapOte Bar

  • 10 rue Malherbe 60000 Beauvais 
  • 03.44.07.74.33

Interview réalisée par Pauline JOSSE conseillère création-reprise CCI de l’Oise