La Bergamott Une histoire de famille, de bonbons et de voyages…

 

  • Générer en PDF
  • Suggérer

Pouvez-vous vous présenter ?

Nous sommes Nicolas et Isabelle Bonnotte, fondateurs de La Bergamott, e-commerce de confiserie et épicerie fine made in France. Nous avons démarré cette activité en novembre 2015 et vendons aux particuliers aussi bien qu'aux entreprises et comités d'entreprises.

Nos produits sont tous fabriqués ou transformés en France et notre site e-commerce propose nos produits en langues française, anglaise et allemande.

Quel a été votre parcours jusqu’à votre projet de création ?

Isabelle est journaliste et a prêté sa plume à différents journaux tels que la Dépêche du Midi, le Courrier Picard ou encore Oise Hebdo. Elle possède également une expérience significative en commerce, dans le secteur de la bijouterie notamment.

Je suis quant à moi issu du secteur aéronautique au sein duquel j'ai passé 10 belles années sur des programmes en développement tels que les Airbus A380 et A350.

Nous sommes revenus récemment d'une belle expatriation de sept ans à Hambourg, en Allemagne.

Quel a été l’élément déclencheur qui vous a donné l’envie de créer?

L'idée de la Bergamott est née à Hambourg en 2014 et visait à importer de France des produits d'épicerie fine et à les distribuer en Allemagne et dans les pays du nord de l'Europe.

Nous avons par la suite choisi de revenir en France. Le concept de La Bergamott est donc revu : nous exporterons nos produits made-in France vers les pays du nord de l'Europe et vers l'Allemagne.

Quelles ont été les démarches pour construire votre projet ?

Un objectif essentiel du projet est l'international, nous avons donc réalisé une étude de marché assez poussée afin d'identifier les pays cibles et les habitudes internet des habitants de ces pays. Le deuxième aspect a été la sélection de nos fournisseurs : nous avons mis l'accent sur des produits made-in France réputés et difficiles à trouver en commerces standards type grandes surfaces. De ce point de vue, avoir vécu à l'étranger nous a beaucoup aidé. Nous avons ensuite sous-traité la réalisation du site et de sa charte graphique. Enfin, nous avons contacté la Pépinière des entreprises de Beauvais pour domicilier notre activité dans de bonnes conditions et profiter d'un réseau efficace.

Quel accompagnement avez-vous suivi avec la CCI ? Que vous a-t-il apporté ?

La CCI de l’oise nous a beaucoup aidé lors de la création de l'entreprise et nous invite régulièrement à participer à des projets nous permettant de développer notre activité, tel que l’opération des boutiques éphémères en gares de l’oise pour le courant 2016.

Egalement orientés vers cci international, nous apprécions dans les deux cas la réactivité et la qualité des informations délivrées. Tous nos interlocuteurs se sont également montrés dès le début très optimistes quant à la réussite du projet : les encouragements sont très précieux au démarrage d'une activité !

Quels moyens avez-vous utilisé pour vous faire connaître ?

 En e-commerce internet, google et les réseaux sociaux sont bien sûr prépondérants. Mais nous nous appuyons également sur le réseau « traditionnel » et local afin de promouvoir La Bergamott. Nous sommes par exemple adhérents à la CGPME de l'Oise qui nous a mis en relation avec de nombreux chefs d'entreprises locaux. Nous avons également été sollicités par la presse écrite locale (communauté d'agglomération du Beauvaisis et le Courrier Picard).

Quelles ont été les éventuelles difficultés rencontrées ?

La principale est le temps : il faut prévoir un certain temps avant d'être correctement référencé sur internet. Le travail de référencement est lui-même très chronophage.

Et les conseils que vous pourriez donner aux porteurs d'un projet en création ?

En dehors l'aspect financier, il faut également bien structurer les étapes nécessaires au lancement du projet et ne pas hésiter à faire faire des devis de prestations pour certaines d'entre-elles : on peut tout faire sois-même, mais en combien de temps ? Prix et temps passé sont souvent en concurrence.

Il est également indispensable d'être soutenu par son entourage, la famille notamment.

Quel est le jour qui a le plus compté dans votre parcours ?

J'hésite entre le jour où j'ai monté les premiers 80Kg de marchandises dans notre bureau situé

au 1er étage… Et la première commande à l'étranger sur notre site internet.